L’entretien des locaux et mobiliers en hôpital est capital car il en va de la santé des patients. Il est impératif d’éviter que l’environnement soit vecteur de transmission de germes indésirables d’un individu à un autre.

La méthode classique de bionettoyage en milieu hospitalier est la simple application d’une solution détergente désinfectante. Depuis une dizaine d’années, le nettoyage vapeur fait figure de méthode alternative pour nettoyer et désinfecter dans le secteur hospitalier.

Éliminer le biofilm

Qu’est-ce que le biofilm ? 

La vie microbienne se déroule majoritairement sur les surfaces. Il est maintenant estimé que 99 % des micro-organismes présents dans les environnements naturels sont fixés à des supports solides. Ces micro-organismes se développent préférentiellement sur une surface plutôt qu’en suspension ; aucun métal (excepté le cuivre), ni aucun plastique ne résiste à la colonisation bactérienne. Ces communautés adhérentes et très organisées sont identifiées sous l’appellation de biofilms. Ce mode de vie associatif peut être particulièrement bénéfique pour les cellules microbiennes en leur permettant notamment d’assurer leur vie, et surtout leur survie, dans des environnements hostiles ou stressants. Si ces entités communautaires contiennent des germes pathogènes ou d’altération, elles pourront être à l’origine de problèmes de santé publique plus ou moins sévères car à l’origine de nombreux cas de maladies nosocomiales.

En bref : les bactéries profitent d’une protection pour survivre en milieu hostile.

Toutes les surfaces sont potentiellement contaminables. La chaîne de contamination passe très souvent par les mains: mains des infirmiers et infirmières, mains des aides soignants mais aussi mains des visiteurs. Cette contamination croisée augmente le risque de voir toutes les surfaces même les plus inattendues infectées par les micro-organismes. 

Le bionettoyage en milieu hospitalier est une méthode innovante qui permet l’élimination du biofilm sur toutes les surfaces traitées par la vapeur. Le respect d’un protocole rigoureux est indispensable.

Comment le bionettoyeur désinfecte ?

Les nettoyeurs vapeur produisent une eau quasiment pure. Cette eau pure est un très puissant solvant qui agit comme un tensio-actif et qui dissout beaucoup plus facilement les saletés que l’eau du robinet.

Le pouvoir biocide des nettoyeurs vapeurs est dû à la chaleur humide, à la pression et à l’effet létal de la vapeur d’eau. Les bionettoyeurs vapeur hospitaliers produisent de la vapeur d’eau à haute température (de 120°C à 160°C en sortie de chaudière) et à haute pression (≥ 4 bars) qui facilite le nettoyage.  En se liquéfiant, la vapeur d’eau cède de l’énergie qui produit de la chaleur latente de condensation (enthalpie). Ce changement d’état provoque la dénaturation irréversible des protéines bactériennes par hydrolyse de liaison. L’effet létal de la vapeur d’eau sous pression est le procédé de référence pour stériliser le matériel chirurgical par autoclave.

Attention ! Pour qu’un nettoyeur vapeur désinfecte correctement une surface, il doit produire de l’eau la moins humide possible et la plus gazeuse possible de manière à ce qu’un maximum d’eau à l’état gazeux ait à se condenser au niveau de la buse de sortie.

Les avantages du bionettoyeur

  • Combine la vapeur et l’aspiration afin d’éliminer toute les saletés et bactéries,
  • Surfaçage grâce à la vapeur d’eau et aux microfibres,
  • Produit une température comprise entre 120 et 160°C et une pression de 10 bars,
  • Bonne autonomie,
  • Peu de temps de chauffe. 5min
  • Ne dégage pas une grosse puissance sonore,
  • Pratique, il contient un porte-accessoire,
  • Maniable et ergonomique,
  • Possibilité de régler la puissance de la vapeur et de l’aspiration

Les types d'applications vapeur en hôpital

  • Bio nettoyage des mobilier, des sanitaires, des murs, des portes, des sols…
  • Bio nettoyage des salles d’opération (murs, sols),
  • Entretien hebdomadaire du parc de fauteuils roulants et brancards,
  • Bio nettoyage complet hebdomadaire en biberonnerie centrale,
  • Zone de lavage en stérilisation centrale.